Modéliste tailleur… Un métier qui fait souvent rêver.

Contrairement aux idées reçues, le modéliste tailleur ne dessine pas les vêtements : ça, c’est le rôle du styliste. En revanche, le modéliste intervient directement à sa suite, en donnant vie aux vêtements imaginés par le styliste. Il analyse le dessin et définit la faisabilité du projet, puis il sélectionne les tissus les plus propices tant en termes de tombé que de rendu visuel et tactile, en s’adaptant bien entendu aux tendances et à la ligne directrice de la marque. Enfin, il découpe le projet en pièces pour réaliser un patron en papier et/ou un modèle en tissu avec tous les repères de couture nécessaires.

Pour réaliser la première ébauche du vêtement, le modéliste tailleur peut utiliser plusieurs méthodes. Par exemple, il peut mouler son modèle directement sur le mannequin. En agissant comme cela, il travaille en volume : il peut facilement façonner les plis et de corriger directement les imperfections. C’est une méthode qui offre une grande liberté d’action. Le modéliste tailleur peut aussi patronner son vêtement, c’est-à-dire le construire «à plat». Il dessine alors chaque morceau du patron indépendamment : ces éléments seront ensuite assemblés pour donner le vêtement final. C’est une méthode qui s’emploie de plus en plus notamment grâce à la CAO (Création Assistée par Ordinateur) et le DAO (Dessin Assisté par Ordinateur), qui permettent d’ajuster les éléments les uns aux autres en fonction des données compilées sur le logiciel utilisé.

Dans les deux cas, le modéliste tailleur utilise en général une toile dans un premier temps, c’est-à-dire un tissu neutre, sans motif, ayant une densité et une grosseur qui se rapproche du tissu final. Ceci lui permet d’identifier les particularités d’exécution du modèle. Une fois la toile validée, un prototype est réalisé puis soumis à la validation du styliste. Le modéliste tailleur est chargé d’adapter le patron aux tailles qui seront ensuite commercialisées en magasin.

Le modéliste tailleur n’est donc pas qu’un exécutant. Il doit certes passer beaucoup de temps à réaliser la forme de vêtement pour qu’elle soit conforme à ce que le styliste avait imaginé, mais il est également force de propositions. Son imagination doit pouvoir donner vie aux projets qui lui sont confiés. Passer d’un dessin à un vêtement en trois dimensions, correctement ajusté et harmonieux est quelque chose qui requiert une importante capacité de projection et d’inventivité.

Enfin, le modéliste tailleur est présent lors de la présentation des pièces de collection durant les défilés. Il est gage de qualité en peaufinant ces pièces avant leur présentation, afin qu’elles collent au plus juste avec les exigences du styliste.

Aujourd’hui, les modélistes tailleurs sont surtout présents à Paris, puisque c’est là que siègent la plupart des maisons de haute couture, les principaux façonniers ainsi que les bureaux de style indépendants. Une certaine expérience est nécessaire pour être autonome : ainsi, les modélistes tailleurs diplômés débutants commencent souvent leur carrière avec un poste d’assistant ou couturier avant de se voir confier un poste de modéliste tailleur. Des modélistes tailleurs indépendants sont également souvent nécessaires lorsque les grandes chaînes de textile renouvellent leurs collections saisonales.

Ces autres articles parlant du Modéliste pourraient vous aider…

Restez informé des actus du LAB et recevez 2 patronages gratuitement par email

Pas plus d’un email de news par mois

Je veux recevoir 2 patronages gratuits dans ma boite email et j'accepte de recevoir des communications *
Merci, vous êtes inscrit... vous recevrez dans les prochaines heures vos patronages. Surveillez bien votre boîte emails ou vos spams.
Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre message. Veuillez réessayer plus tard.