Depuis la nuit des temps, l’Homme tisse et crée des étoffes. Du fil de lin au fil de soie, en passant par la laine et le coton, les fibres naturelles se mêlent et s’entrecroisent pour donner naissance à des tissus aux motifs infinis. Des mailles serrées de laine chaude aux satins chatoyants, chaque technique révèle un savoir-faire unique. Au fil des siècles, l’art du tissage n’a cessé de se perfectionner. Aujourd’hui, les métiers à tisser travaillent à une vitesse folle, mixant les fils avec virtuosité. Pourtant, malgré les prouesses technologiques, rien ne vaut encore la patience et la dextérité d’un bon tisserand. Ses gestes ancestraux créent toujours des merveilles de finesse et de créativité textile.

differentes techniques de tissage scaled

Contactez-nous

Les différentes techniques de tissage à l’aiguille

Le tissage à l’aiguille dit “Brick Stitch”

Le tissage à l’aiguille avec la technique du Brick Stitch consiste à assembler les perles une à une en les cousant sur un support. Cette méthode permet de réaliser des motifs géométriques et des lignes droites. Elle s’effectue avec une aiguille spéciale pour perles et du fil de nylon. Le fil passe à travers chaque perle individuellement pour les fixer les unes aux autres. C’est une technique assez simple à prendre en main pour les débutants.

Le tissage à l’aiguille dit “Peyote”

A la différence du Brick Stitch, la technique du Peyote stitch consiste à tisser les perles en décalé sur deux rangées. Les perles d’une rangée chevauchent les espaces entre les perles de la rangée précédente. Cela crée un motif tissé caractéristique en forme de zigzag. Cette méthode permet de réaliser des motifs plus complexes et des courbes. Elle demande plus de dextérité que le Brick Stitch. Il existe de nombreuses variantes du Peyote comme le Peyote horizontal, le Peyote tubulaire ou le Peyote géométrique.
Contrairement aux techniques à l’aiguille, le tissage sur métier utilise un cadre rigide avec des fils tendus pour fixer et entrelacer les perles. Le principe est le même que pour un métier à tisser traditionnel. Cette méthode permet de créer rapidement de grandes surfaces tissées homogènes. Elle convient pour réaliser de grands bijoux, des bandeaux, des ceintures ou encore des sacs. Le modèle le plus simple est le métier à tisser circulaire. Il en existe aussi des rectangulaires ou carrés. Le nombre de fils détermine la finesse du tissage. En moyenne, il faut compter entre 6 et 15 fils par centimètre.

Les différentes techniques de tissage au métier à tisser

Le tissage simple ou toile

Le tissage simple ou toile est une technique ancestrale de tissage qui consiste à entrecroiser perpendiculairement le fil de chaîne et le fil de trame. Grâce à une navette, le fil de trame passe alternativement au-dessus et au-dessous du fil de chaîne. Cette technique permet d’obtenir un tissu à l’armure toile, c’est-à-dire avec un entrecroisement régulier et équilibré. Le tissage toile est adapté pour réaliser des tissus fins et résistants comme la batiste, le lin ou le coton.

Le tissage serré

Avec le tissage serré, les fils de chaîne sont rapprochés les uns des autres, généralement le double de fils par centimètre. Cette technique crée un tissage plus compact et serré. Elle est notamment utilisée pour le velours, obtenu en coupant après tissage les fils de trame qui dépassent à la surface du tissu. Le tissage serré donne des étoffes épaisses et moelleuses appréciées pour l’ameublement ou la confection.

Le tissage satin

Le tissage satin produit un tissu au toucher doux et brillant. Les fils de chaîne et de trame s’entrecroisent de manière à ne laisser apparaître que des fils de trame d’un seul côté du tissu. Cinq fils de chaîne au minimum séparent chaque point de liage du fil de trame. Cette technique sophistiquée nécessite un métier à tisser complexe de type jacquard. Le satin est utilisé pour des vêtements élégants, la literie, la décoration intérieure.

Le tissage jacquard

Grâce à la mécanique Jacquard fixée au métier à tisser, chaque fil de chaîne peut être levé individuellement. Cela permet de créer des motifs complexes et des dessins élaborés. C’est notamment cette technique qui est utilisée pour les fameux tapisseries d’Aubusson réalisées à la main par les lissiers. Le tissage Jacquard demande un savoir-faire pointu et peut reproduire tout type de motif grâce à des cartons perforés.

2 PATRONAGES OFFERTS

Cadeau : en vous inscrivant à notre newsletter, recevez 2 patronages gratuitement directement dans votre boîte email

Je veux recevoir 2 patronages gratuits dans ma boite email et j'accepte de recevoir des communications *
Merci, vous êtes inscrit... vous recevrez dans les prochaines heures vos patronages. Surveillez bien votre boîte emails ou vos spams.
Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre message. Veuillez réessayer plus tard.

Les principaux types de tissus

Le satin

Le satin est un tissu au toucher soyeux et brillant, avec un effet moiré caractéristique. Sa technique de tissage laisse principalement apparaître la trame sur l’endroit, ce qui donne cet aspect lisse si particulier. Le satin est apprécié pour sa douceur et son élégance.

L’organza

À partir de fils de soie, l’organza est un tissu à l’aspect aérien et transparent. Sa texture vaporeuse est obtenue grâce à une armure toile très lâche et de fins fils de trame et chaîne. Les mailles larges laissent passer la lumière, ce qui en fait un tissu de choix pour les robes de mariée ou les décorations.

Le crêpe

Le crêpe se distingue par ses plis irréguliers et son toucher granuleux. Sa texture fripée est due à l’utilisation de fils fortement tordus, souvent de soie, qui se détordent après le tissage. Le crêpe de Chine, en soie, est particulièrement apprécié pour sa fluidité et sa légèreté.

Le taffetas

Tissu à armure toile serrée, le taffetas présente un grain régulier et une surface lisse brillante. Souple et fin, il est souvent utilisé pour les doublures ou les robes sophistiquées. Le taffetas de soie, très fluide, constitue une matière noble par excellence pour la confection de vêtements raffinés.

Le velours

Le velours se distingue par sa douceur et son aspect duveteux. Pour obtenir cet effet pelucheux, on utilise deux chaînes : la chaîne de fond tissée normalement et la chaîne flottante qui forme le velours. Coupes, les fils flottants donnent ce toucher moelleux si caractéristique. Le velours est principalement utilisé pour l’ameublement et la confection.

Le sergé

Le sergé présente des côtes diagonales obliques créant un motif en chevrons. Sa technique de tissage croise les fils de chaîne et de trame selon un rapport défini. Solide et résistant à l’usure, le sergé convient bien pour les vêtements sportifs, les uniformes ou les couvertures.

La mousseline ou chiffon

La mousseline est un tissu extrêmement léger et aérien fait de fibres végétales ou synthétiques. Son armure toile très loose donne une texture souple et vaporeuse. La mousseline de coton, douce et fluide, est idéale pour les robes d’été et les rideaux. Le chiffon de soie confère une grande élégance aux tenues du soir.

La diversité fabuleuse des techniques ancestrales de tissage

Le tissage recouvre une grande variété de techniques fascinantes. Transmises de génération en génération, elles reflètent toute la richesse des savoir-faire humains. Aujourd’hui encore, malgré la technologie moderne, ces gestes traditionnels gardent tout leur charme. Ils permettent de créer des textures uniques empreintes d’histoire. En explorant la diversité de ces techniques, on renoue avec l’âme des artisans d’autrefois. Leur patience vibre encore dans chaque fil entrelacé. Ces trésors d’ingéniosité tissés main nous rappellent qu’au-delà des machines, l’humanité sait encore rêver avec ses dix doigts.

Ces autres articles parlant du Modéliste pourraient vous aider…

Restez informé des actus du LAB et recevez 2 patronages gratuitement par email

Pas plus d’un email de news par mois

Je veux recevoir 2 patronages gratuits dans ma boite email et j'accepte de recevoir des communications *
Merci, vous êtes inscrit... vous recevrez dans les prochaines heures vos patronages. Surveillez bien votre boîte emails ou vos spams.
Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre message. Veuillez réessayer plus tard.